Formation Une approche concrète de l’intégrité au sein du service

 Tous les membres de la police intégrée, qui appartiennent au “middle management” ou au cadre officier ou les membres du personnel civil niveau A ou B qui exercent une fonction de dirigeant
 La formation est organisée à Bruxelles (complexe Géruzet, avenue de la Force Aérienne, 10 – 1040 Etterbeek) mais elle peut être décentralisée à la demande des participants
 Néerlandais et français
 8 heures
 Info & réservation: Isabelle Diependaele: isabelle.diependaele@kazernedossin.eu Ellen Van den Broeck: ellen.vandenbroeck@kazernedossin.eu
 

En complément à la formation Holocauste, Police et droits humains, l’Académie Nationale de Police organise, à destination des cadres, une formation d’une journée présentant une approche concrète de l’intégrité au sein d’un service.

Cette formation concerne donc toutes les personnes qui exercent une responsabilité dans la direction d’une équipe ou d’un service.

La police est une des professions le plus souvent confrontées aux dilemmes éthiques.  On attend des collaborateurs policiers, y compris dans des circonstances difficiles, une attitude professionnelle où les droits humains sont respectés et protégés.

Dans ce domaine, les membres du cadre assument une très grande responsabilité. Ils accompagnent leurs collaborateurs dans leur développement professionnel.  En outre, ils s’efforcent d’organiser leur service de manière à prévenir les comportements limites ainsi que les atteintes à l’intégrité.

Cette formation met l’accent  sur l’approche pratique de l’intégrité au sein du service.  La compréhension du «cadre de gestion de l’intégrité de Maesschalk et Bertók», le traitement des dilemmes et la mise en place d’un système de contrôle interne au sens large du terme (CP 3) occupent ici une place centrale.

 

Objectifs

Le participant
 

  • décrit en ses propres termes les différents niveaux et instruments
    de gestion de l’intégrité selon le cadre de Maesschalck et Bertok
  • illustre, sur base d’exemples, le processus de gestion de l’intégrité
    dans l’exécution du service
  • relie le processus aux principes de la CP 3
  • situe ses activités liées à la gestion de l’intégrité
    dans le cadre de référence « intégrité »
  • évalue ses propres compétences
    dans l’application des différentes possibilités d’action
    dans le cadre de référence « intégrité »
  • identifie ses propres besoins et ceux de ses collaborateurs
    en matière de gestion de l’intégrité
  • découvre ses possibilités d’action, à partir d’un exemple concret,
    pour briser la culture du silence
  • évalue, sur base du modèle de A. De Schrijver,
    son propre niveau de compétence éthique et celui de ses collaborateurs
  • mène un briefing / débriefing opérationnel
    qui intègre la dimension éthique