Pers

 
 
 
Chaque année le monde commémore le 27 janvier la libération du centre de mise à mort   Auschwiz-Birkenau. Le 27 janvier 1945, l'armée rouge pénètre dans le complexe concentrationnaire d’Auschwitz et découvre 7 000 détenus encore en vie. Au cours des jours précédents, les SS évacuent 60 000 détenus. Ces derniers ont été forcés de marcher des kilomètres dans les marches de la mort, qui ont été particulièrement meurtrières.

Pendant la Shoah, 25 500 Juifs et 354 Roms ont été déportés de Malines à Auschwitz-Birkenau. Seuls 5 % ont survécu. Pour Kazerne Dossin, le souvenir et la commémoration des victimes de la Shoah est un devoir essentiel. L’histoire, les récits, des témoignages sont là pour que cette tragédie ne soit pas oubliée. Kazerne Dossin espère conscientiser les gens afin que de tels faits ne puissent se reproduire.


Téléchargez la communique de presse en PDF

Images:

 
 

22.10.2017 tot 01.07.2018

Les guerres ont toujours existé. Si leur contexte diffère quant à la durée et aux forces engagées, les conséquences au niveau humain sont toujours épouvantables. Désespoir, douleur, manque, situation chaotique,… ne sont que quelques-uns des nombreux phénomènes auxquels il faut faire face en temps de guerre et d’après-guerre. 

En octobre, nous lancerons l’exposition “The Art of War” dans laquelle seront présentées des oeuvres d’artistes de premier plan ayant été confrontés à diverses situations de guerre.  Nous nous focaliserons sur des esquisses authentiques de Otto Dix, Georges Grosz et Fransisco Goya. 
 

ARRIÈRE-PLAN
Au 5ème siècle avant J.C. , le général chinois Sun Tzu a rédigé un traité sur la stratégie militaire: “The Art of War”. Il y a décrit une série de stratégies militaires en cas de conflit. Aujourd’hui ses vues sont encore souvent utilisées dans le monde de l’entreprise. Bien que ses écrits traitent de stratégie militaire, sa priorité est d’éviter tout conflit violent. Le conflit et les opinions contradictoires ne sont pas problématiques en soi. La situation s’envenime lorque la violence intervient. L’ O.N.U. l’exprime ainsi:

“L’Organisation des Nations Unies vise à la résolution pacifique des conflits et souhaite l’arrêt de toute forme de violence. La fin de la violence peut commencer chez tout un chacun-à la maison, à l’école et au travail”.
 

Dans l’exposition “The Art of War”, Kazerne Dossin montre comment l’art peut dénoncer la guerre. Des artistes de différentes époques ont traité ce thème de façon analogue. Les contextes de guerre sont différents au niveau des forces engagées, de l’ ordre de grandeur, des opportunités mais le résultat de la violence reste semblable: la mort, les mutilations, les destructions, le bouleversement de la société et le deuil.


downloads

 

Tarifs
  • Individuel:
    • tarif de base: €9
    • jeunes -21: €4
    • temporaire et permanente: €16
  • De groupe (15 - 20 pers.):
    • €7,5 par personne
    • Optionel: guide: €50