Rwanda, wounded vision


05/04/2014 - 14/09/2014
 
Rwanda: Wounded vision     

C’est dans l’indifférence générale qu’eut lieu le géno¬cide du Rwanda. Le 6 avril 1994, le président Juvénal Habyarimana est assassiné. Aussitôt, le pouvoir en place met en application son plan d’extermination visant à éliminer tous les opposants au régime et l’en¬semble des Tutsis du Rwanda. En moins de cent jours, militaires, miliciens et civils tuèrent entre 700 000 et un million de personnes.

Malgré la présence d’environ 2300 hommes sur place, La Mission des Nations Unies pour l’Assistance au Rwanda (MINUAR) fut incapable d’arrêter le génocide. Cet échec révéla le manque de cohérence et de volonté des membres du Conseil de sécurité. Quant à la Belgique, prise de panique suite au meurtre, le 7 avril, de dix de ses soldats par des mi-litaires rwandais, elle décida, le jour même, du retrait de ses Casques bleus du Rwanda.
Deux ans après le génocide le jeune photographe Al¬exis Cordesse (1971) se trouve pour la première fois au Rwanda. Cordesse est un photographe indépen¬dant, né à Paris, en 1971. Il couvre, pour la presse française et étrangère, les principaux conflits de l’après-guerre froide (Kurdistan, Afghanistan, Bosnie, etc).

Entre 1996 et 1998, il réalise une série de courts-métrages à partir de son travail photographi¬que et sonore. Le film Itsembatsemba, sur le génocide rwandais, est présenté dans de nombreux festivals. Alexis Cordesse retournera à plusieurs occasions au Rwanda, notamment en 2004, pour le quotidien français Libération, où il réalise la série l’Aveu, com¬posée de portraits et d’interviews de génocidaires. Depuis 2009, Alexis Cordesse il poursuit son travail Border Lines sur le Proche-Orient.
L’exposition

L’exposition est structurée en trois sections, correspon¬dant à trois ensembles réalisés entre 1996 et 2013. Cha¬cune des trois sections exploitera des dispositifs visuels et sonores spécifiques. I - Itsembatsemba, 1996: court métrage, 13 min (VO: Kinyarwanda, sous-titres: Anglais). Réalisé à partir de photographies noir & blanc, d’enregistrements sonores et d’extraits d’archives de la Radio Télévision Libre des Mille Collines (RTLM). II - L’Aveu, 2004: 12 diptyques composés de portraits en couleur et d’extraits d’aveux d’hommes et de fem¬mes ayant participé au génocide. III - Absences, 2013: Tirages couleur grand format et des interviews de trois rescapés et d’une “Juste”

L’exposition temporaire Rwanda: Wounded Vision, du 5 avril jusqu’au 14 septembre au quatrième étage de la Caserne Dossin.