L’enfance enfouie


André Goezu, 05.02.2016 - 04.09.2016
 

En bref
Le thème de l’exposition L’enfance enfouie porte sur la vie d’un enfant pendant la guerre.  André Goezu,   artiste parisien d’origine juive né à Anvers,  a été enfant caché pendant la guerre.  Pendant des années, il a confié ses souvenirs d’enfance souvent  confus et peu précis  à la toile. Petit à petit, son histoire familiale s’est reconstruite. L’Enfance enfouie est une exposition sur un jeune garçon qui a réussi à échapper à la Shoah et qui a pu  retrouver un foyer chaleureux dans sa famille d’accueil.

L’exposition
En 1940,  l’occupation allemande  va totalement bouleverser la famille belge d’origine juive d’André Goezu et la plonger dans l’angoisse et l’insécurité.  Le père d’André est déporté depuis la Caserne Dossin vers Auschwitz-Birkenau et ne reviendra pas.  Sa mère reste avec deux enfants et une nièce.  Ils vont alors vivre pendant trois ans dans la clandestinité et se cacher dans différentes familles.  André est accueilli à Wuustwezel  où il retrouve  la chaleur d’un foyer pendant que sa famille  est déchirée  par la guerre.

L’exposition L’enfance enfouie montre les aspects cachés de la clandestinité.  Par des éléments récurrents,  André Goezu esquisse de façon quasi palpable  le renoncement et l’angoisse qu’il ressentait mais aussi les vrais liens qui l’unissaient à sa famille d’accueil. Tour à tour mélancolique ou nostalgique, mais jamais sombre, le peintre ravive les souvenirs  de son enfance.

L’exposition  procure une vue d’ensemble de l’oeuvre d’André Goezu et nous éclaire sur son enfance qui déterminera sa carrière et sa vision de peintre.  Subtilement imprégnée des facettes de son identité juive,  l’histoire d’André Goezu relate tous les aspects du temps de la guerre. Ses peintures, gravures  et monotypes livrent  une riche palette picturale entre rêve et réalité, passé  et avenir.

Le parcours pour enfant
L’exposition temporaire l’Enfance enfouie raconte l’histoire d’André, un jeune garçon anversois. Pendant la guerre, il entre dans la clandestinité et est caché dans une famille à la campagne, en pleine nature.  Il se retrouve  dans un tout autre monde au sein d’ une famille chaleureuse où il se sent à l’abri. Ces souvenirs sont à l’origine des tableaux qu’il va ensuite réaliser en tant qu’artiste.   L’exposition relate le parcours d’un  jeune garçon qui a réussi à échapper à la Shoah et qui a pu retrouver  un foyer chaleureux dans sa famille d’accueil.   Les enfants de 6 à 12 ans peuvent suivre en compagnie de leurs parents  le parcours artistique famililial de cette exposition et découvrir les oeuvres d’André Goezu sous un autre angle. 
 
A propos d’André Goezu
André Goezu est  né à Anvers en 1939 et a étudié à l’Académie Royale et à l’institut National Supérieur des Beaux-Arts à Anvers. Il a été professeur invité à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts d’Anvers   et à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris. Il vit et travaille à Paris depuis 1968. En 1991, il a été élu membre de Koninklijke Vlaamse Academie van België voor Wetenschappen en Kunsten. André Goezu a été honoré de différentes distinctions dont  “le Prix de la Gravure”  et le “Prix triennal de peinture”  de la province d’Anvers.  Ses oeuvres sont exposées en permanence dans différents musées et institutions, notamment  dans des bâtiments officiels, à la Bibliothèque Royale, au Cabinet des Estampes  de Bruxelles, Anvers et Paris, au Museo e fondazione E. Pagani à Milan, au Musée Dimona en Israël, au Rockefeller Art Center à New York et au Musée des Beaux-Arts de Montréal . André Goezu a présenté ses oeuvres  dans le cadre de plus de 100 expositions en  Europe, aux  Etats-Unis et au Japon.

Informations  pratiques
Kazerne Dossin, Goswin de Stassartstraat 153, 2800 Mechelen
Tickets: 6 € (adultes) 4€ (<21) –gratuit (<10)
Langues: FR-NL-EN-DU